18 avril 2008

Colruyt investit 35 millions d’euros dans la boucherie

Le distributeur Colruyt vient d’inaugurer son nouveau centre de traitement de la viande, Vlevico. Il y a injecté 35 millions d’euros pour améliorer les normes d’hygiène et d’ergonomie.Cette grande boucherie installée à Halle, à proximité du siège central du groupe familial flamand emploie 650 personnes et affiche un chiffre d’affaires de 195 millions d’euros.

Le discounter belge Colruyt veut contrôler sa filière d’approvisionnement en viande. A côté de ses entrepôts traditionnels, il a donc bâti une gigantesque boucherie qui achète et transforme plus de 30.000 tonnes de viande par an. C’est de là que partent ensuite les « morceaux » qui vont rejoindre les boucheries présentes dans les magasins Colruyt.

Pour améliorer le fonctionnement de cet atelier qui emploie 650 personnes dont 250 bouchers diplômés, le distributeur a investi 35 millions d’euros. Il a inauguré ce mardi ses nouvelles installations. « Le but est d’améliorer les normes d’hygiène et le caractère ergonomique des activités », précise Luc Rogge, directeur général de Colruyt. Une optimalisation qui doit aussi permettre d’optimiser la productivité pour permettre à l’enseigne de préserver son image en termes de prix.

Contrairement aux autres distributeurs,qui sous-traitent tous l’activité boucherie, Colruyt a toujours voulu préserver sa propre filiale. Pour garantir la qualité et « rester en contact avec le produit », explique Luc Rogge. Sans prétendre être le premier boucher de Belgique, Colruyt estime quand même être l’entreprise qui emploie le plus de bouchers diplômés. Ils sont plus de 1.400 dans les magasins et 250 chez Vlevico.

Jean-Michel Lalieu,
L’Echo (18/4/2008)

© 2011 Food Ingredients Technologies, tous droits réservés · Mentions légales et conditions d’utilisation. Design t’inkstudio Intégration tchiktchak